10 gestes faciles pour limiter la pollution plastique au quotidien

En cette journée mondiale de l’océan, voici 10 gestes pour dire stop au 6ème continent plastique ! Et non à la pollution plastique… Pas question d’écrire un article de plus répertoriant les dommages du plastique pour la faune et la flore ou sur l’impact du plastique sur notre santé. Aucune place ici pour l’auto-apitoiement, agissons ! Voici 10 gestes pour dire non à la pollution plastique !

Je transforme ma salle de bain en salle de bain zéro déchet : adieu produits toxiques et pollution plastique !

Chacun sa méthode. Il y a ceux qui préfèrent tout supprimer d’un coup. Auquel cas il faudrait éviter de tout jeter, parce que finalement les produits créés ont nécessité des ressources. Et les détruire, sans les utiliser, n’est pas franchement une démarche écologique.

Si on décide que l’on ne veut plus « s’empoisonner » une minute de plus avec ces produits, pourquoi ne pas les donner à des personnes dans le besoin ? Certes cela peut paraître un brin condescendant de donner des produits dont on ne veut plus aux plus démunis. Ceci étant dit, il est fort probable que les produits mis à leur disposition – quand il y en a – sont probablement d’encore plus mauvaise qualité. A chacun d’en juger, selon son ressenti. On peut également les donner à des proches qui continuent à utiliser ces produits malgré nos conseils …

La deuxième option est de ne remplacer qu’une fois le produit terminé, produit par produit si nécessaire. Si nécessaire, car en réalité il s’avère  que certains des produits peuvent être remplacés par un seul dans certains cas. C’est également une opportunité pour simplifier son rituel matinal…

alternative pollution plastique

Mais concrètement qu’avons-nous à remplacer dans notre salle de bain ? Par quoi et pourquoi ?

  1. La brosse à dent plastique: il y a déjà 5 milliards de brosses à dents non biodégradables dans la mer et les océans… Faites le point sur les solutions de brosses à dents écologiques

  2. Le coton tige avec sa non enviable place de 2ème déchet plastique le plus retrouvé dans les océans. En savoir plus sur les alternatives au coton tige plastique.

  3. Le savon et le shampoing en flacon plastique est à la fois néfaste à notre santé et à l’environnement : comment choisir des savons solides ou en vrac ?

Et si vous souhaitez passer au 100% naturel et zéro déchet, consultez nos recettes DIY

Pas de pollution plastique dans ma cuisine : zéro déchet et zéro additif !

Transformer une cuisine traditionnelle en une cuisine sans plastique n’est pas si compliqué. Et surtout, cela permet de simplifier ses rituels, de limiter la fréquence et la durée des courses au supermarché (voire de les supprimer). Et qui ne serait pas ravi de se débarrasser de cette corvé ? Allez, prêt pour dire stop aux additifs nocifs et à la pollution plastique dans la cuisine ?

La première étape pour simplifier sa cuisine, c’est de se désencombrer des ustensiles que nous n’utilisons jamais et pourquoi pas de les déposer dans un magasin associatif. On peut également profiter de cette démarche de désencombrement pour se débarrasser des ustensiles nocifs.

Une fois cette première étape effectuée, on doit avoir gagné un peu de places dans les placards pour y placer des bocaux en verre. Pour les bocaux en verre, soit on récupère ceux des compotes, confitures, etc. soit on investit dans des bocaux. On peut en retrouver d’occasion à très bas prix dans les magasins associatifs ou sur les groupes ou applications de dons comme geev.

Constituer un petit stock de bocaux en verre permettra de bénéficier de contenants sains et zéro déchet pour les aliments achetés en vrac. Et, acheter en vrac supprimera non seulement les emballages inutiles, mais vous évitera par ailleurs que vos aliments soient en contact avec des emballages nocifs.

Et si pour certains acheter ses aliments en vrac parait insurmontable ou réservé aux citadins, voici nos astuces pour acheter ses aliments en vrac même si on vit à la campagne.

Bon ben voilà, on achète en vrac et tous les plats préparés ont disparu du congélateur. Mais au fait qu’est ce qu’on mange ce soir ? Pas question de se mettre devant les fourneaux tous les soirs ! Tout est question d’organisation et de planification… Voici quelques astuces pour adopter le 100% fait maison ou du moins essayer d’y tendre… pour éviter les additifs nocifs comme pour éviter de contribuer à la pollution plastique. Et le petit bonus c’est qu’avec tous les économies réalisées avec le vrac et le fait maison, on peut même se faire un bon resto bien mérité pour les jours de grosse flemme…

alternative pollution plastique

Enfin, adopter une cuisine sans plastique, c’est également se pencher sur les produits d’entretien. Et là il n’y a pas 36 solutions : les produits d’entretien en vrac et les produits d’entretien fait maison. Si vous ne le faites pas pour la planète, faites le pour votre santé et celle de vos enfants … et accessoirement pour votre porte-monnaie.

Pour en savoir plus, consultez nos conseils pour adopter des produits d’entretien en vrac et nos recettes de produits d’entretien maison.

 

Et enfin les bonnes habitudes à adopter à l’extérieur :

Enfin, en dernier recours, on recycle mais compte tenu de la crise mondiale du recyclage, zéro plastique devrait être automatique ! Toutes nos astuces de recyclage dans la rubrique Tri.

pollution plastique

Et si nous avons oublié des astuces anti pollution plastique, soyez indulgents et envoyez les nous. Nous serons ravis de compléter nos articles.

Bonne journée mondiale de l’océan ! Et bonne année sans pollution plastique…